> DOCUMENTATION > énergie
Enquête des prix de vente de la chaleur 2010
Chaque année l'association AMORCE mène une enquête auprès des gestionnaires de réseau de chaleur. Pour 2010 il se sont basés sur l'enquête annuelle de branche du Syndicat National du Chauffage Urbain.
La grande nouveauté de l'enquête 2010 est l'intégration d'un chapitre supplémentaire sur l'intégration du mode de chauffage dans les coûts de construction des bâtiments soumis à la RT2012.
Ce comparatif théorique réalisé par le bureau d'étude TRIBU spécialisé dans la RT2012 montre que le coût de construction d'un bâtiment soumis à la RT2012 est plus faible si le bâtiment est raccordé à un réseau de chaleur à faible contenu de carbone.
Par exemple les coûts de construction d'un bâtiment entièrement électrique sont 40 % plus élevés que pour un bâtiment raccordé à un réseau de chaleur avec un contenu carbone à moins de 100 g de CO2/kWh.
De la même manière le coût de construction d'un logement utilisant une chaudière gaz individuelle à condensation est 10 % plus élevé que si celui-ci était raccordé à un réseau de chaleur à faible taux de carbone.
Télécharger l'enquête en vous connectant à l'espace adhérent d'AMORCE

Classement des réseaux de chaleur
Le classement d'un réseau représente la procédure qui permet de rendre obligatoire le raccordement à ce réseau, pour les constructions neuves (ou les bâtiments lourdement réhabilités) situés dans un périmètre pré-déterminé. L'objet de la révision de la procédure par la loi Grenelle 2 est de la rendre plus accessible, plus simple. Le décret issu de cette loi vient d'être publié dans le journal officiel de la république le 24 mars 2012.
Consulter la note explicative sur le classement des réseaux (Doc. MRBE)
Pour télécharger le décret du 23 mars 2012

Consommations énergétique dans les maisons de retraite en Paca
L'observatoire régional de l'énergie a mandaté le bureau d'étude Athermia pour réaliser un diagnostic sur les consommations d'énergies dans les maisons de retraite de la région.
Ce diagnostic se base sur les suivis des consommations de 2004 à 2008 de 19 maisons de retraites réparties sur la région.

Cette étude fait ressortir plusieurs points intéressants pour faciliter le passage des maisons de retraite au bois énergie :
  • les enveloppes des bâtiments sont globalement performantes ce qui n'engendrerait pas de coûts supplémentaires pour isoler les bâtiments;
  • la plupart (17/19) ont un système de chauffage à eau chaude;
  • les consommations globales d'énergie sont assez élevées.
Pour ce dernier point le bureau d'étude Athermia a travaillé un ratio (noté Z) qui permet de comparer sur un pied d'égalité les différents sites. Ils ont en effet rapporté les consommations globales de chaque site aux DJU et au nombre de lits. Ce ratio, de 4 en moyenne sur l'ensemble des sites testés, a un écart type de 25 % ce qui donne une fourchette assez pertinente pour estimer la consommation d'une maison de retraite en fonction de son implantation et de sa capacité d’accueil.
Ainsi une maison de retraite implantée sur Seillans (83) avec une capacité d'accueil de 100 lits (moyenne de l'étude) aurait une consommation globale annuelle comprise entre 537 et 896 MWh. La même configuration implantée à Allos (04) serait dans une fourchette de consommation annuelle de 1 190 et 1 983 MWh.
Ainsi avec plus de 700 établissements répertoriés, les maisons de retraites présentent un potentiel important pour le développement du bois énergie dans la région.

Télécharger l’étude Athermia

Evaluation des emplois dans la filière biocombustible
Un des arguments de la filière biocombustible est la création d’emplois non délocalisables. L’Ademe a menée, en 2007, une étude par secteur d’activité (bois bûche, bois déchiqueté, etc. afin d’identifier les emplois créées ou maintenu par le développement de cette filière. En 2006, la filière bio combustible représente 60 000 emplois en France.
Télécharger l’étude complète de l’Ademe (Juill 2007 - 18p.)

Le soutien nécessaire à la filière bois-énergie
 Le site de Sia ConseilLe bureau d’étude SIA Conseil, a menée une étude en juillet 2010 comparative du développement des énergies renouvelables au regard des objectifs et du potentiel de chaque secteur.
Télécharger le bilan complet (Juill 2007 - 8p.)

Evolution prix des combustibles
L’Ademe (Agence de l'Environnement de la Maîtrise de l’Énergie) a mandaté le bureau BASIC pour enquêter sur l'évolution des prix des différentes énergies pour le chauffage entre 2003 et 2010. Remis en septembre 2011 ce rapport met en évidence la compétitivité de la plaquette forestière par rapport aux autres énergies, ainsi qu'une stabilité du prix de cette énergie par rapport aux autres énergies fossiles sauf pour l'électricité.
Ce rapport montre également la difficulté pour le granulé de se positionner sur des projets de puissance supérieure à 1 MW. De plus le granulé voit son prix augmenter plus rapidement que les autres énergies (en dehors du fioul) sur les 7 dernières années.
Cette étude peut également servir de base pour établir des scénarios d'évolution du prix des énergies dans les études de faisabilité.

Télécharger le rapport (Nov 2001 - 90p.)

Historique des énergies renouvelables
 Le sommaire de l'Observatoire de l'énergieCe rapport de l'Observatoire de l'énergie fait un historique du développement des énergies renouvelables en France de 1975 à 2005.
Il fournit des éléments de cadrage et des chiffres clés entre autres sur le bois énergie et l'évolution de la production électrique et thermique d'origine renouvelable.
Télécharger le rapport (Juin 2006 - 44 p.)

Chiffres clés de l'énergie en France
Le site du ministère de l'économie, des finances et de l'industrieLe Ministère de l'économie et des finances publie les chiffres clés de l'énergie en France.
Un chapitre de ce document est consacré aux énergies renouvelables. Il permet en outre de resituer la production et la consommation des énergies renouvelables par rapport à l'ensemble de autres énergies en France.

Télécharger l'édition 2013 Télécharger l'édition 2012
Télécharger l'édition 2011 Télécharger l'édition 2010
Télécharger l'édition 2009 Télécharger l'édition 2008
Télécharger l'édition 2007 Télécharger l'édition 2006

Bilan des ventes d'équipements par filière énergétique
Le site d’Observ’er Le site de l’Ademe
Observ’er dresse le bilan pour chaque filière suivie (bois énergie, pompes à chaleur, solaire thermique et solaire photovoltaïque) des ventes d'équipements et donne les premières tendances 2008.
Les indicateurs de ce document portent uniquement sur les volumes de ventes totales du marché. Ces données ont été collectés avec l'accompagnement financier de l'Ademe.
Télécharger le document d’Observ’er (Janv 2009 - 6 p.)

Baromètre Européen du bois énergie
Le site d’Observ’er EurObserv’ER au travers de son baromètre du bois énergie fournit somme d'éléments sur le développement du bois énergie en Europe et permet d'évaluer l'avancement des différents Etats dans le domaine.
Baromètre du bois énergie (Oct 2005 - 14 p.)
Baromètre des énergies renouvelables ( 6,5 Mo - Déc 2008 - 149 p.)

Bilan d'activité ADEME 2000 - 2005
 Le site de l’Ademe

Le premier programme de soutien au développement du bois énergie en France soutenu par l’Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME) s’est déroulé sur la période 2000 – 2006.

En 2005, le rapport d’activité de l’ADEME dresse un premier bilan.
Télécharger le bilan d’activité ADEME 2003 - 2007
Télécharger le bilan d’activité ADEME 2000 - 2005 (3,25 Mo)

La réglementation thermique des bâtiments (RT 2005)
Espace Energies et Matières Premières du Ministère de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable et de l’Aménagement du Territoire
RT 2005, label HPE, étude de faisabilité des approvisionnements en énergie, DPE, réglementation sur le refroidissement…
les obligations de performance énergétique se multiplient.

La RT 2005 réglemente les caractéristiques thermiques et la performance énergétique des nouveaux bâtiments.
Les labels de Haute Performance Energétique (HPE 2005, THPE 2005, HPE EnR2005, THPE EnR 2005, BBC) récompensent les bâtiments dont le niveau de consommation énergétique est inférieur à la consommation de référence de la RT 2005 et/ou qui utilise des énergies renouvelables. Ils peuvent notamment donner droit à un dépassement du coefficient d’occupation des sols (cf. article "Construction durable et bonification du COS").
La réalisation d’un Diagnostic de Performance Energétique (DPE) est désormais obligatoire lors de l'achat, la location ou la construction d’un bâtiment et doit être affiché pour tout bâtiment public de plus de 1000 m².
Depuis 2007, les bâtiments existants de plus 1000 m² qui doivent faire l’objet de travaux de rénovation thermique pour un montant supérieur à 25% de leur valeur devront respectés les critères de performance énergétique prescrits dans la RT des bâtiments existants.

Depuis le 1er juillet 2007, la température de chauffage et l’usage d’un système de refroidissement sont limités par le code de la construction et de l’habitation.
Enfin, la réalisation d’une étude de faisabilité des approvisionnements en énergie, destinée à évaluer la pertinence de chaque source d’approvisionnement, est désormais obligatoire pour certains types de bâtiments neufs ou existants.
Consulter l'ensemble des textes sur la réglementation thermique des bâtiments

Plaquette « biomasse énergie , une alternative durable pour vos projets »
Le site de l’Ademe La nouvelle plaquette « BIOMASSE ÉNERGIE, une alternative durable pour vos projets » présente le nouveau plan Biomasse-énergie 2007/2010 de l’ADEME.
Cette plaquette reprend les évolutions de l’utilisation de la biomasse, les enjeux et les perspectives d’utilisations dans les années à venir.
Elle s’adresse particulièrement aux collectivités locales et territoriales, entreprises, administrations, hôpitaux, bureaux d’études, architectes, urbanistes, chambres de commerce et d’industrie, associations de consommateurs, producteurs et transformateurs de biomasse : entreprises agricoles, forestières, de déconstruction, gestionnaires de déchets, industries agro-alimentaires, fabricants de panneaux, meubles charpentes, industries papetières, syndicats professionnels, élus nationaux et locaux.
Télécharger la plaquette (1,2 Mo - Nov 2007 - 6 p.)

L'énergie dans les cultures sous serres
Le site de la Région Centre La culture sous serre de légumes ou de fleurs est une activité importante qui nécessite de grandes quantités d’énergies pour le chauffage.
La Région centre a mis en place un guide à destination des techniciens mais également des professionnels. Il a pour but de maîtriser, réduire et optimiser les dépenses énergétiques ainsi qu’effectuer les meilleurs choix en matière de production énergétique, dont le bois-énergie.
Télécharger le guide (3,5 Mo - date pub. inconnue - 27 p.)

Guide des réseaux de chaleur
Le site de le Communauté UrbaineLes réseaux de chaleur offrent de nombreux avantages mais souffrent d’idées reçues.Si ¼ des bâtiments parisiens sont chauffés par le réseau de chaleur de Paris (plus gros réseau de France), 50 % des habitants des pays nordiques ont déjà fait ce choix.
Afin de donner des éléments de réponses et montrer les avantages et inconvénients d’un chauffage par réseau de chaleur, la Communauté urbaine de Nantes Métropole a édité un guide pour mieux informer les décideurs et les utilisateurs, futurs abonnés.
Télécharger le guide (7 Mo - 2007 - 13 p.)

L'utilisation de l'énergie dans les serres
 Le site de l'ademe 3 organisations professionnelles du secteur ont fait le constat de l'utilisation de l'énergie aujourd'hui dans les serres et ont évoqué les possibilités d'évolutions futures pour les rendre moins énergivores et plus "écologiques".

Télécharger la synthèse complète de l’ADEME (Mars 2007 - 7 p.)

Une année 2008 réussie pour le marché du chauffage domestique au bois
 Le site de l'ademe A la suite d’une enquête ciblée sur l’équipement des particuliers français, l’Ademe, à rédiger un rapport portant sur le marché des appareils domestiques de chauffage au bois en 2008.
Une étude intéressante et encourageante, au vu des bons résultats de ce marché. Rappelons que le renouvellement des équipements aux bois des particuliers est un enjeux stratégique de réduction de la pollution liée au bois. En effet, la majorité de la pollution du chauffage au bois est imputable aux équipements ancien des particuliers.
Télécharger l’étude complète de l’Ademe (Juill 2009 - 71p.)

Evolution du marché du bois-énergie d'ici 2020
Le bois-énergie représente une forte part des consommations au niveau du chauffage domestique. Qu’en sera-t-il en 2020 ? Une étude réalisée par l’Ademe en fin d’année 2009 dessine plusieurs scénarios d’évolutions du marché. Les objectifs 2020 fixés par le Grenelle de l’environnement semble atteignables, mais les futures évolutions règlementaires (réglementation thermique, etc.) et les fluctuation économiques des autres énergies peuvent influencer les conclusions.
Télécharger l’étude complète (Nov 2009 - 34 p.)

Les effets d’un prix du pétrole élevé et volatil
Placé auprès du Premier ministre, le Conseil d’analyse économique a pour mission « d’éclairer, par la confrontation des points de vue et des analyses, les choix du gouvernement en matière économique ».
Dans ce cadre, le Conseil d’Analyse Economique a analysé Les effets d’un prix du pétrole élevé et volatil.
Télécharger le résumé de l’étude du CAE
Télécharger le rapport complet du CAE

Dossier sur le chauffage du particulier
Avec l’augmentation du prix des énergies conventionnelles le chauffage prend une part croissante dans le budget des ménages. Depuis quelques années, d’autres systèmes, à la fois plus écologiques et plus économiques, se développent et pour inciter le particulier à investir dans ces nouveaux matériels le gouvernement a mis en place des aides financières adaptées.
Si aucune solution de chauffage n’est idéale, l’ADEME rappelle dans ce dossier les questions à se poser lorsque l’on souhaite remplacer ou installer un système de chauffage pour faire des économies sur sa facture énergétique tout en respectant l’environnement.
Télécharger le dossier de l’Ademe (Mars 2010 - 13p.)

Vente des appareils domestiques 2011 au bois
Le site d’Observ’er Le site de l’Ademe
Le rapport fait le point sur la perception qu’ont les fabricants de leur marché. Il complète le travail réalisé par Observ’ER d’évaluation du marché des appareils de chauffage domestiques au bois en 2010 ainsi que le rapport sur l’évaluation de la mesure de crédit d’impôt sur la filière.
Télécharger le document d’Observ’er (Juin 2011 - 43 p.)

Bilan des appels à projets Fond Chaleur en Provence-Alpes-Côte-d'Azur
Le Fonds Chaleur est un des engagements majeur issu du grenelle de l'environnement. Doté de 1.2 milliards d'euros pour 5 ans, il vise à développer l'utilisation des énergies Renouvelables pour produire de la chaleur. Il se décline en deux volets :
  • Un volet national pour les projets supérieur à 1000 tep de production de chaleur issu des énergies renouvelable
  • Un volet régional pour les projet de production de chaleur supérieurs à 100 tep.
Le bilan de ce programme dressé fin 2012 fait état de :
  • 86 % des teps substituées par les projets biomasse pour 50 % des financements octroyés
  • Une moyenne pour les projets biomasse de 25 € pour substituer une tep tandis que les projets de géothermie en nécessitent 50 et le solaire plus de 500. Ainsi la biomasse est le vecteur de développement des énergies renouvelables pour la production de chaleur le plus efficace à moyen égal.
Enfin un bilan des projets régionaux Fonds Chaleur donne sur 11 dossiers aidés en Provence Alpes Côte d'Azur une consommation de 72 000 tonnes de biomasse dont 60 000 de plaquettes forestières.

Pour télécharger la présentation :
Télécharger la présentation du bilan du Fonds Chaleur
MENTIONS LEGALES | CREDITS | NOUS CONTACTER